Mirage

Mirage
Piano – Jean Didion
40 minutes
2009

Livret et extrait

Terme d’un immatériel, Mirage nous suggère un regard, une manière d’écouter, une abstraction.

La pièce travaille sur le son, tout en légèreté, force et dynamique. Le pianiste Jean Didion mène l’auditeur à écouter les entre lignes de la partition. L’auditeur plonge ainsi dans un voyage de sonorités. Une répétition de profonds brouillards, de contrastes de mélodies, de rythmiques ou d’envolées puissantes.

Interventions, résonances, moirages, disparitions, silences, apparitions, profondeurs.

.

.

.

This slideshow requires JavaScript.

.

Le dispositif est sensible aux espaces où l’auditeur est proche du piano, afin que fusion opère entre ce public et l’instrument, proche de la table de résonance, il accède aux harmoniques les plus fines, aux phénomènes les plus petits.
Mirage opère par le petit, et certaines limites du jeu sont à vivre de près.

Mirage est finalement une expérience de l’écoute.

.

Et un livre – disque – objet sorti aux éditions belges Mandrill

un aperçu ici

.
Mirage image 9 livre

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s