2015 SISTER – Helene Mathon / Eugene Savitzkaya

Texte original d’Eugène Savitzkaya sur une proposition d’Hélène Mathon

«

Ce sont des temps mémorables
Il y a deux enfants dans ce monde
L’un est le frère, l’autre est la sœur
Ils se ressemblent tant. Ils sont peut-être heureux
Mais sans le savoir
L’une est la sœur. L’un est le frère
Entre eux il n’y a qu’un jour d’écart
Ou les neuf mois du monde
Ou les neuf cents jours de l’éternité
L’un est le frère, l’une est la sœur

 »

sister 01

« C’est une histoire de frère et une histoire de sœur. L’histoire de deux enfants blonds du palais lumineux. Ils feront le serment solennel de rester unis. Pour désarmer et dissoudre les ligues factieuses. Pour défendre et développer les libertés démocratiques. Et pour assurer la paix humaine. Il écrira plus tard des poèmes. Elle criera contre l’adversité. Il deviendra gros, mangeant à toute heure du jour et de la nuit pour se fabriquer une graisse protectrice, une cuirasse de pachyderme, un scaphandre de sauvetage, une tenue de cachalot… »

 

Hélène Mathon a commandé le texte de Sister à Eugène Savitzkaya. À charge pour lui de faire entendre ce qui peuple la vie du frère, de la sœur de celui qu’on dit malade mental. Elle en fait un spectacle pour envisager ce qu’il nous reste d’accueillant pour « le différent » lorsqu’il nous est si proche. Elle crée une balade théâtrale, comme une partition d’images et de sons pour approcher ce « trouble du rythme » qu’est la schizophrénie. Elle tente de garder un lien dans le présent avec celui qui s’éloigne.

 

« La schizophrénie est sans doute la plus humaine des maladies. C’est le drame de l’homme aux prises avec le langage, pris dans les rets du langage. Le langage est là, à notre naissance, le langage dont nous sommes tissés, travaillés, torturés et que nous devons nous réapproprier pour être sur la scène du monde, avec la famille, les amis, les simples connaissances ». Danielle Roulot, L’avec schizophrénique, éditions Hermann.

Auteur : Eugène Savitzkaya
Metteur-en-scène : Hélène Mathon
Interprétation : Hubertus Biermann, Bérengère Vallet
Création lumière : Sylvie Garot
Création sonore et musicale : Thomas Turine
Régie générale : Léandre Garcia Lamolla
Administration : Alice Normand