2006 Requiem pour une cascadeuse / Manuel Pereira

Requiem pour une cascadeuse met en jeu une question, pour moi cruciale:comment continuer de boxer le réel quand la vie nous sèvre trop tôt d’amour et nous donne trop peu d’armes pour exister? La pièce répond à sa façon, et nous prouve «qu’on peut aussi danser avec ça: la vie». Par delà l’aspect «social», que suggère en particulier l’univers de la bag-lady et du jeune mécano un peu fruste, thèmes qui renvoient pour moi aux cicatrices de mes propres origines sociales, je voudrais par la mise en scène en faire ressortir tout l’aspect poétique. Que les personnages atteignent une dimension presque légendaire quasi mythique: car il s’agit surtout d’une balade hallucinée où la parole tourne sans fin, et la traversée de la ville par ces deux «dépossédés» est un parcours initiatique. C’est ce qu’a très bien compris Thomas Turine, dont la musique envoûtante transcende la trajectoire de ces deux vies. Je souhaite ainsi que la musique se cheville au texte, que l’image agisse comme contrepoint (la vidéo et la musique participant pour une large part à l’esthétique du spectacle).
Manuel Pereira

Requiem pour une cascadeuse a été monté en Suisse (Neufchâtel) par la Cie Aloïs Troll, sélectionné par différents comités de lecture en France (TNS, Amandiers) et mis en lecture par J-M Rivinoff à la Scène Nationale de Blois, Vendôme, Romorantin… Il a été dernièrement sélectionné par la SACD et par Christine Murillo qui l’a interprété en lecture à la Chapelle du Verbe Incarné durant le Festival d’Avignon 2006.
Le texte est publié à l’occasion de la présente création par les Editions Espaces 34 (Monpellier).

Extrait du texte

«Ca se passe encore régulièrement là-bas, près du canal. Et partout, sur la place publique, ils se donnent rendez-vous chaque jour à la même heure pour te faire chier à mort, pour te faire rentrer le dehors dedans, et que tu puisses plus. Moi je ne voulais pas baisser les yeux et c’est pour ça qu’ils te cognent à mort «passe entre les gouttes, petite fille, passe entre les gouttes, tu es une cascadeuse», voilà ce que je me disais pour encaisser gauche droite relève-toi passe entre les gouttes…»

 

Groupe Tsek

Distribution:
Texte et mise en scène: Manuel Antonio Pereira
Jeu: Christiane Mutshimuana et Laurent Caron
Création musicale et sonore: Thomas Turine
Création vidéo: Manuel Pereira et Joaquin Embi
Création éclairage: Xavier Lauwers
Scénographie: Gilles Robic et Sophie Carlier
Costumes: Sophie Carlier
Assistants mise en scène: Gilles Robic et Agnes Guignard
Producteur délégué: audience asbl

Photos : Laurent Poma et Rachid Faratou

Une création du Groupe Tsek en co-production avec le Théâtre Les Tanneurs. Avec le soutien de la Communauté française, Service Théâtre, Service des Lettres, et la participation du Centre des Arts Scéniques et de l’Agence Wallonie- Bruxelles Théâtre/Danse.

Le texte est publié aux Editions Espaces 34 (Montpellier)

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s